Flux-info.fr
Accueil


 | Contact
 
Recettes de cuisine: Rechercher

Retour dans le Vully, chez Christian Vessaz !

Aprèsl, je n'allais pas m'arrêter en si bon chemin! Il faut dire qu' a su nous séduire avec ses produits de très grande qualité et sa passion partagée lors de notre première rencontre.Je vous avais expliqué que tout ceci avait commencé avec la découverte d'un vin unique, un « monstre » dans le Vully, le Premier, vin issu du mariage viticole entre Étienne Javet etChristian Vessaz du, à Môtier (toujours dans le Vully fribourgeois).Christian Vessaz, ce nom me disait aussi quelque chose…en réfléchissant un peu, je me rappelle que j'avais suivi une soirée dégustation organisée dans un bar à vin fribourgeois qui présentait ce jeune vigneron et ses produits. Ses produits ne m'étaient donc pas inconnus, d'autant plus que j'ai eu l'agréable surprise de les retrouver à la carte du restaurant étoilé le Pérolles de Pierrot Ayer, ici à Fribourg! Je me souviens donc d'un Sauvignon blanc de toute beauté, très minéral pour ce type de vin, qui avait égayé notre repas!Rendez-vous était donc pris pour aller déguster ses produits directement à la cave! Si vous êtes déjà passé faire le tour du lac de Morat (en vélo, moto ou voiture), vous êtes passé devant la cave de l'exploitation! Un grand bâtiment en béton, arborant fièrement son nom, Cru de l'Hôpital, entouré de vignes de part et d'autre! Le nom «Cru de l'Hôpital » est un vestige de ces temps anciens où les vins étaient destinés exclusivement à l'hôpital Bourgeoisial de Morat…heureusement que ceci à changer ;) !La cave, construite dans les années 70, a été rénovée en 2008. Les sols de la région du Vully sont faits demolasseet ceci est propre à ce « petit terroir ». La superficie viticole du domaine couvre environ 10 ha. L'encépagement est dominé par le Chasselas et le Pinot noir. Le Traminer, le Chardonnay et d'autres cépages beaucoup moins courants y sont aussi cultivés...laissons un peu de suspens pour la suite ;) ! Nous entrons dans la salle, à côté d'un chai de barrique qu'on voit depuis dehors. Cette salle est très spacieuse et la déco très moderne, avec un style qui ne m'est pas inconnu ;) !Christian Vessaz, Ingénieur Œnologue nous raconte qu'il veille sur le domaine depuis 12 ans maintenant! Il n'y a qu'à l'écouter quelques instants pour se rendre compte que nous avons à faire avec un vrai passionné et professionnel qui connaît très bien son métier ! Il a voulu que la viticulture soit faite enbiodynamie, avec une approche en cave favorisant la qualité de l'écosystème viticole, enintervenant le moins possible sur le vin durant son processus de fabrication!Assez parler de choses techniques, Christian va chercher les premières bouteilles. Pour commencer, unchasselasde la gamme classique,Vully AOC 2013. L'étiquette a été refaite récemment. Sobre, bouteille à capsule, cela lui permet de garder ses arômes. Une belle couleur, pas de gaz carbonique, il a un nez léger mais subtil qui ne demande qu'à s'ouvrir…Une bouche très minérale (on s'attend à la fameuse pierre à fusil), qui me fait penser au côté « salin » qu'on ressent sur la pointe de la langue en dégustant une petite arvine valaisanne…quand il nous disait qu'il voulait des vins deterroir, c'est tout à fait abouti dans ce produit!Je dois avouer ne pas forcément courir après lechasselas…ce n'est pas mon cépage préféré, je prendrai plutôt une autre spécialité blanche que ce vin-ci…peut-être ai-je tord…. Christian repart dans la cave et revient avec la même bouteille, du moins presque. Il s'agit du même vin mais enmillésime 2007, avec l'ancienne étiquette (le lion est l'emblème de la ville de Morat!) Il est vraiment intéressant de découvrir ce vin avec 7 ans de bouteilles….le nez est complètement différent, notes pétrolées qui me fait penser à des bonbons. La bouche est subtile, c'est un vin très fin ! Il gagne vraiment à être gardé patiemment en cave quelques années!Petite parenthèse ici, pour les amateurs de chasselas (et autres curieux), un superbe livre,« les 99 Chasselas à boire avant de mourir » de Jérôme Aké Béda et Pierre-Emmanuel Buss vient de paraître aux éditions Favre! Une superbe préface écrite par plusieurs grands noms du domaine du vin ou de la gastronomie vous met l'eau à la bouche en parlant de ce cépage à la si (ancienne) mauvaise réputation. On y apprend par exemple que fendant vient du fait que les grains, une fois à maturité, se fendent entre les doigts si on les presse. Ce terme de Fendant, qui est maintenant réservé aux chasselas valaisans, a été utilisé la 1ère fois par les Vaudois! Une vraie histoire à « déguster » dans tous les sens du terme ;) ! Je ne suis pas trop surpris de retrouver Christian et Étienne dans cet ouvrage!Mais revenons à notre dégustation! À côté de la gamme classique, Christian vinifie un autre chasselas,Le Chasselas de Fichillien. Il est issu d'une sélection du terroir proche de la cave à l'ouest de Môtier. Il nous le présente comme un« Chasselas de gastronomie »… je n'en dirais pas plus pour ne pas tout dévoiler et vous donner l'envie d'aller les déguster chez lui, mais il s'agit à nouveau d'un très bon vin, qui va gagner en vieillissant quelques années en cave!Suite de la dégustation avec les blancs, le Chardonnay, le Pinot Gris, le fameux Sauvignon blanc et 2 superbes Traminers! Superbe montée en puissance pour arriver, pour ma part (donc mon avis personnel), sur mon vin blanc préféré du domaine,le Traminer de Fichillien. Issus de vieilles vignes, on retrouve facilement le fils conducteur des vins de Christian Vessaz, à savoir ce terroir! Un vin minéral, aux arômes subtils et si complexes…un très grand vin!Au niveau des rouges,2 Pinots noirs (dont un Pinot Noir de Murdans la gamme gastronomie Terroir), un assemblage «Réserve des Bourgeois» issu principalement de pinot noir et gamaret.Pour finir la dégustation, un vrai ovni (objet viticole non identifié pour le coup ;) : superbe couleur violacée, son nez me rappelle furieusement un autre vin…..qui n'est autre que le fameuxPremier! Pas étonnant vu que ce vin est issu d'un mélange de Malbec et de Merlot (je garderai les proportions secrètes ;))Je retrouve là la trame complexe d'un cépage quasiment inconnu dans la région, leMalbec! Quand on dit Malbec, on pense souvent aux vins du Chili, il faut voir ici plutôt ceux du sud de la France! Une explosion de saveurs et parfums au nez, c'est énorme! Un élevage de 18 mois en barrique résulte en une complexité et équilibre en bouche grandiose…son nom ?L'élévation de Fichillien!Une dégustation de toute beauté avec un passionné, que demander de plus ? Je tiens donc à remercier encore une fois Christian Vessaz pour son accueil et cette dégustation qui restera parmi mes meilleurs souvenirs de dégustation!Je ne peux que vous conseiller d'aller faire un tour à la cave pour vous faire une idée par vous-même et vous laisser séduire par ses produits assez atypiques! ET qui sait, vous apprendrez peut-être à redécouvrir le plaisir simple de déguster un bon chasselas ^^! Santé!  CRU DE L'HOPITALDomaine de la bourgeoisie de MoratChristian VessazRoute du Lac 200, CH-1787 Môtier-VullyCopyright ©: Mes photos et mes textes sont protégés par un contrat Creative Commons. Merci de lire les conditions et de les respecter !
 


 
Accès à la recette   Page précédente

Recettes similaires:


Un petit retour dans mon enfance: le mercredi chez Mamy - La tambouille de Bouille

Bonjour Bonjour!! Ça sent vraiment la poussière ici, j'en suis absolument désolée... le déménagement, la grossesse et le
 


 

En visite chez Christian Buffa, spécialiste de la bouillabaisse - GourmicomGourmicom

Je m'appelle Caroline et je suis blogueuse culinaire et chargée de communication. Déjà toute
 


 

De retour de vacances et une Surprise au retour !!!!!!!!!!!!!!! - Ça sent bon dans la cuisine

Ma cuisine de tous les jours . Mes essais, mes réussites et mes ratés
 


 

Gâteau du Vully- Suisse

Aujourd'hui, je prends le train en marche pour accompagner ponctuellement Sophie du joli blog La Tendresse en Cuisine qui a eu une très belle démarche, qu'elle explique en ces termes.Cuisiner pour la paix ! C'est le geste d'amitié fraternelle que
 


 

La Salée au sucre ou Gâteau du Vully

Rassurez-vous, je n'ai pas déserté ma cuisine ! La gestion de "Ras la fraise " m'a simplement pris beaucoup plus de temps que prévu. Mais c'est bon signe : plus de 20'000 signatures en un mois. Je n'en attendais pas tant ! J'ai bien sûr continué à
 


 

Gâteau du Vully- Suisse - Ma Cuisine Bleu Combava

Aujourd'hui, je prends le train en marche pour accompagner ponctuellement Sophie du joli blog La Tendresse en Cuisine qui a eu une très belle démarche, qu'elle explique en ces termes. Cuisiner pour la paix ! C'est le geste d'amitié fraternelle que
 


 

GATEAU DU VULLY OU PUITS D’AMOUR, FACON BRIOCHE | Recettes de Leyre et d'ailleurs

A moins de vivre au fin fond de la brousse, demain pour ceux qui ignoreraient la nouvelle, on
 


 

retour chez ww

Comme je ne voulais pas payer de frais d'inscription...j'attendais une promo chez ww pour me réabonner....c'est fait depuis ce matin
 


 

De retour!!! - Du côté de chez Val

Un p'tit coucou, pour vous annoncer que ... Mon très cher blog m'a manqué et vous aussi bien sûr !!! Alors voilà, je vais faire l'effort d'être présente le plus souvent sur la blogosphère... ... avec surtout plein de recettes en tout genre... ... en
 


 

Mon retour de marché - Chez bergeou

Voici pour Claire-Emma mon retour de marché (ok mon panier ne vient pas du marché mais de mon Amap, association où je vais chercher