Flux-info.fr
Accueil


 | Contact
 
Recettes de cuisine: Rechercher

Quand les étoiles sont femmes!

Un jour, un soir, une envie de douceur, de fraicheur et de découverte, directionLi Cwerneu pour une cuisine féminine"intuitive et inventive" !Li Cwerneu?Une sonorité wallonne qui nous plonge au coeur de la petite ville de région liégeoise, à Huy. Li Cwerneu, qui signifie en wallon"le crieur public", n'est autre que l'antre gourmet d'Arabelle Meirlaen, notreseule chef féminine étoilée de Belgique!Un petit bout de femme, sensible et délicate, qui a un jour décidé de quitter la salle (sa première formation) pour la cuisine, parce qu'elle avait envie, à travers la gastronomie, de "faire du bien aux gens"."Ma cuisine, je l'imagine comme la vie : belle, goûteuse, croustillante, pleine d'émotions et d'amour..." Arabelle MeirlaenSon petit restaurant, 4x plus haut que large, est encastré juste à côté de l'hôtel de ville de Huy. Cette "maison de poupée pour laborantin gourmand" comme elle aime de le nommer, était en effet à l'origine, un magasin de poupée.Si on n'y trouve plus aujourd'hui ces jouets pour petites filles, c'est à d'autres jeux, plus savoureux, qu'Arabelle s'amuse ici, dans sacuisine de poche. Et quand je dit "de poche", le mot est faible, certainement la cuisine la plus petite de tous les restaurant étoilés de Belgique!Mais plus pour très longtemps. Arabelle Meirlaen envisage en effet detransférer son "repaire de saveur" prochainement de la ville à la campagnepour plus de place, certainement, mais aussi, sans doute, pour unenvironnement plus naturel, plus en phase avec sa cuisine.J'avais déjà eu l'occasion de découvrirArabelle Meirlaenlors de divers évènements culinaires dont Culinaria2, ou encore les Flemish Primitives, avec des avis très contrastés, allant de la à la. Mais rien de tel que de vivre un chef dans sa cuisine pour le découvrir vraiment... C'est aujourd'hui chose faite! La salle de restaurant est toute en longueur, se terminant par la petite cuisine en son bout. Les tables sont sobres à l'image des tendances actuelles, sans nappes ni fioritures, juste l'essentiel.Ici, c'est la femme qui est en cuisine et l'homme, Pierre Thirifays, sommelier, qui est en salle ;-) .Menu Découverte du moment...(55 €)Lingot d'Or de Foie Gras, Pépites … Fruits et Légumes du moment, Langoustine marinées, Sauce Végétale ... Moelleux de Cabillaud, Pak Choï, Ail Noir et Aromates ... Mijoté de Joue de Boeuf, Cerfeuil Tubéreux, Chutney de Carottes et Raifort … Mélo Cake … Envie de Sucré …Accompagné d'un très agréable vin blanc apéritif, unCostière de Nîme 2010,Nostrepais, nous commençons les festivités avec son plat signature, le célèbre Lingot d'Or. Une sorte de foie gras très (trop?) crémeux, recouvert de poudre dorée et moulé tel un lingot, surmonté d'un crunch de noix/amandes/noisettes et assorti de quelques gouttes de sirop d'érable. Si l'idée est sympatique, le résultat gustatif n'en vaut pas la chandelle. Déjà testé lors de Culinaria2 en juin dernier, je reste aussi déçue que la première fois. C'est joli, ludique mais ça n'explose pas.Lingot d'Or de Foie Gras, Pépites À noter sur la table, le très original réservoir d'huile italienne des Pouilles servi ici avec sa pipette, le beurre de ferme et les flocons de sels (Maldon?). Pas de poivre.Huile d'olie italienne de PugliaOn enchaîne ensuite sur cette première entrée d'une fraîcheur incomparable. On en oublierait presque le froid de l'hiver. Desrubans, des corolles, des quartiers, des tranches,de légumes crus de saison, essentiellementracines, revigorés ici d'un onctueux, vif et rafraîchissantjus vert à la mandarine!Fruits et Légumes du moment, Langoustine marinées, Sauce Végétale Le jeux des textures et des couleurs est très réussi. On découvre une nouvelle saveur à chaque bouchée. Et on en oublierait presque cespetites langoustines crues, ultra fraiches, qui malgré leur noblesse, font difficilement le poids avec ce fantastique panel de saveurs végétales. Le tout dressé dans une assiette au style très organique dessiné par la créatrice, celle-là même que l'on retrouvait déjà chez son "voisin" liégeois, et qui a également créé une collection spéciale pour Michel Bras et prochainement aussi pour Celler de Can Roca !Lemoelleux de cabillaud qui suit porte admirablement bien son nom. La cuisson est sublime, fondante à souhait. Superbe!  La maîtrise des saveurs et des couleurs est à nouveau parfaitement maitrisée avec notamment ces éclatantes fines tranches de radis "red meat". Le petit condiment à l'ail noir (et miso?) qui accompagne fait merveille avec le cabillaud. C'est beau, c'est frais et c'est très aromatique, savoureux.Moelleux de Cabillaud, Pak Choï, Ail Noir et Aromates ... Place ensuite à la viande avec cette ultra fondantejoue de boeuf, accompagnée ici d'une très très fine julienne decarotte et de. La sauce est très onctueuse et le râpé minute de raifort frais, au moment du service, renforce judicieusement ce plat hivernal. Mais le coup de coeur vient de la fine purée qui accompagne. Son origine: le fabuleuxcerfeuil tubéreux! De loin ma racine préférée. Assez difficile à trouver et relativement chère, je la compare à un bonbon tellement... j'en suis "bonbon". Très aromatique, avec une chère ultra fondante, Arabelle prépare ici cette fantastique petite racine avec de la moutarde Bister Impériale. Magnifique! Cette purée fait véritablement exploser le mijoté de boeuf et ses racines hivernales légèrement croquantes, dont la fine découpe fait un effet "boeuf" avec le fondant de la viande. À nouveau,  les textures, les couleurs, les saveurs et la fraîcheur sont les maîtres mots de ce dernier plat chaud.Mijoté de Joue de Boeuf, Cerfeuil Tubéreux, Chutney de Carottes et RaifortPour le vin, nous avions choisit un excellentCoteaux du Languedoc (mon pêché mignon ;-)), unMas de Martin 2007 (!),Cuvée Ultreia ou Toujours plus Loin. Un languedoc fidèle à lui même, puissant mais bien structuré, tout en finesse, avec des notes de fruits mures et d'épices et une belle longueur en bouche. Une merveille, particulièrement avec le boeuf confit.En prémice au dessert, petit retour en enfance avec ce surprenantMelo-Cake au chocolat! Autre plat fétiche d'Arabelle, cette petite sphère chocolatée, présentée tel un trésor, est tout bonnement une petite merveille! Le genre de douceur qui ne s'accompagne que de silences, ponctués par moment de langoureux "mmmmmh" ! J'y repense encore aujourd'hui avec folle envie.Ce Mélo-Cake est tout simplment une tuerie: un petitsablé surmonté d'unemousse au chocolat au laitonctueuse à souhait et recouvert d'une toute finecouche croquante de chocolat noir ! Je n'aurais jamais cru pouvoir fondre un jour à ce point pour un mélo-cake(dont je déteste tout, du goût du chocolat à la texture élastique du marshmallow)mais là, je serais prête à lui en commander toute une boîte(ou essayer de me lancer dans sa recette, trouvée). On termine ensuite avec le dessert, moins affolant que le précédent mais très frais (à nouveau) pour cloturer le repas. Une glace maisonbanane-citron, quelques mini coques de macarons, ungranité à l'orange sanguine, uncaramel au beurre salé et un surprenantcrumble pétillant qui crépite littéralement en bouche. Frais et amusant.En bref, chaque plat est particulièrement harmonieux et le jeu des saveurs joliment maitrisé, les papilles s'affolent. Le tout soutenu par une technique sans faute. Ça croque, ça pétille, ça fond, c'est doux, c'est piquant, c'est frais, c'est chaud, c'est blanc, c'estvert, c'estrouge,...de la mise en bouche au dessert, chaque plat est une surprise de saveurs, de couleurs, de fraîcheurs. On s'amuse, on découvre, on savoure.C'était superbe!Et outre les saveurs, Arabelle Meirlaen imagine également ses compositions d'un point de vuenutritionnel en utilisant notamment trèspeu de féculent et de produits laitiers, en favorisant les produits frais, voircrus ou en ajoutant certains condiment dont les vertus digestives sont particulièrement reconnues, tel le vinaigre, le citron, etc... Une approche de l'alimentation à la foissaine et gourmandeparfaitement réussie. On ressort léger mais rassasié, c'est agréable.C'était une première mais certainement pas la dernière. La suite (en juin?) à Marchin, dans son future "repaire gourmand".(En attendant la prochaine occasion, suivez-la également à travers son tout nouveau livre réalisé en collaboration avec le journaliste/photographe gourmet, Jean-Pierre Gabriel, et primé dernièrement deuxième meilleur livre de cuisine au monde dans la catégorie « Woman Chef » aux célèbres Cookbook Awards!) by Arabelle MeirlaenGrand Place 2 4500 Huy T. 085 25 55 55 
 


 
Accès à la recette   Page précédente

Recettes similaires:


Ces femmes étoilés, stars des fourneaux

En 2007, Anne-Sophie Pic devenait la première femme à obtenir trois étoiles au Guide Michelin depuis Marguerite Bise, en 1951, et la quatrième femme
 


 

Les Bons Plans pour un voyage à New YorkQuelles sont les différentes équipes de sport de New York ? Où et quand les voir ? Quelles sont les différentes équipes de sport de New York ? Où et quand les voir ?

Le sport aux États-Unis c'est le baseball, le basket-ball, le football américain, le hockey... Pour y assister, regardez le calendrier des saisons
 


 

Etoiles en chocolat - Quand Nad cuisine...

J'ai trouvé cette recette de petits biscuits chocolatés sur le blog de Cathy et en lisant son verdict (je cite "top, j'adore la texture, un très joli cadeau gourmand!") j'ai tout de suite eu envie de les faire. Et bien oui, il ne m'en a pas fallu
 


 

Etoiles à la cannelle d'Ottoki: Zimtsterne - Quand ma plume chatouille mes cocottes

Lorsque j'avais vu ces petites étoiles chez Ottoki il y a 2 ans, j'avais craqué pour cette recette pour mettre dans un colis gourmands. Et depuis, j'en mets dans mes colis gourmands de fin d'année, certaines étoiles sont même "perforées" pour en
 


 

Biscuits étoiles - Les folies de Christalie : ou quand la cuisine devient passion

Bonjour!Il neige , et on en est à J- 8 pour le passage du Père Noël !Avec la recette d'aujourd'hui , je participe au concours de TAKA .
 


 

Quand un ou plusieurs MOF sont mes commis avec Aqualabel

Depuis un peu plus de 8 ans que je blogue, je pensais avoir TOUT découvert (j'exagère un peu) de ce que le monde de la cuisine pouvait me révéler!Le blog, les photos, les recettes, les évènements divers et variés, les rencontres (très importantes les rencontres), les ami(e)s (très importante les ami(e)s, les ratés, les déceptions, les voyages, mais, de toutes ces expériences totalement imprévisibles et imprévues, deux sortent du lot.La première, c'est ma rencontre avec
 


 

quand les chaussettes preferees sont trouees | Clémentine la Mandarine

0 items Ma mère m’avait offert des chaussettes à rayures que j’adorais ! Tellement, qu’elles ont
 


 

Le « Drinkout » de « Cookingout » où quand les adages sont revus et corrigés par l'expérience

Aujourd'hui, ce n'est plus un « cookingout » mais un « drinkout » auquel vous assistez en direct ! Attention à consommer avec modération. Ces derniers temps, j'ai dégusté de nombreuses boissons alcoolisées dans des
 


 

Quand les chats sont là...la tite souris se sent protégée.... - NICOLE PASSIONS

Moelleux extra moelleux au chocolat hyper facile à réaliser...Du velours en bouche....Petite précision concernant la recette
 


 

Quand les saveurs de la côte Vermeille sont invitées à une table Alsacienne - Fringales

Un spiritueux reconnu qu'est le Banyuls; des petits salés reconnus que sont les Bretzel; le tout sur une terrasse Alsacienne. Le Banyuls